un patch connecté pour surveiller les symptômes du covid

Un bracelet qui enregistre la fréquence cardiaque et les dépenses caloriques, une application qui s’intéresse au sommeil, un outil pour compter ses pas… Depuis plusieurs années, la technologie s’invite dans le domaine de la santé. L’arrivée de l’épidémie de coronavirus a mobilisé les chercheurs du monde entier. Aux États-Unis, une équipe de scientifiques de l’université de Northwestern et de l’hôpital de recherche en médecine physique et en réadaptation Shirley Ryan AbilityLab (Chicago) a mis au point un patch innovant. En effet, les chercheurs ont créé “un ensemble d’algorithmes de données spécialement conçus pour détecter les premiers signes et symptômes associés à Covid-19 et pour surveiller les patients à mesure que la maladie progresse”, comme détaille le communiqué officiel.

Ce patch intelligent peut être porté en continu, 24h/24 et 7j/7. Concrètement, ce dispositif mesure et interprète en permanence la toux et l’activité respiratoire ce qui ne serait pas possible avec les systèmes de surveillance traditionnels. Comme le précise l’équipe scientifique, ce patch mesure la taille d’un timbre-poste. C’est un dispositif souple, mince et sans fil à placer dans le creux visible à la base de la gorge. “À partir de cet endroit, l’appareil surveille l’intensité et les schémas de la toux, les mouvements de la paroi thoracique (qui indiquent une respiration laborieuse ou irrégulière), les sons respiratoires, la fréquence cardiaque et la température corporelle, y compris la fièvre”. Les données récoltées sont ensuite transmises à un cloud où des algorithmes produisent des résumés graphiques afin de faciliter la surveillance.

Anticiper la maladie

Les études les plus récentes publiées dans le Journal de l’American Medical Association suggèrent que les premiers signes d’une infection à la Covid-19 sont la fièvre, la toux et des difficultés respiratoires. Notre appareil se trouve à l’emplacement parfait sur le corps – l’encoche suprasternale – pour mesurer la fréquence respiratoire, les sons et l’activité parce que c’est là que le flux d’air se produit près de la surface de la peau”, a explique John A.Rogers de l’Université à l’origine de ce dispositif.

Nous prévoyons que les algorithmes avancés que nous développons extrairont les signes et les symptômes de type Covid des informations et des symptômes des données brutes avant même que les individus puissent les percevoir”, a précisé Arun Jayaraman, chercheur à Shirley Ryan AbilityLab. C’est lui qui dirige actuellement cet algorithme. Il ajoute également : “Ces capteurs ont le potentiel de déverrouiller des informations qui protégeront les travailleurs médicaux de première ligne et les patients – informant les interventions en temps opportun pour réduire le risque de transmission et augmenter la probabilité de meilleurs résultats”. Grâce à ce patch, les patients hospitalisés peuvent être ramenés chez eux afin d’effectuer la surveillance en continu. Via une plateforme, les médecins peuvent ensuite examiner très rapidement l’ensemble des données et avoir une image précise de la santé des patients. En plus de la surveillance des patients atteints par le coronavirus, ce patch permet également de fournir des signaux d’alerte précoce aux travailleurs de première ligne.

Source: fr.news.yahoo.com/