Confinement, c’est le moment de changer d’assureur

Depuis le début du confinement et des restrictions de déplacements automobiles le 17 mars, la fréquence des « accidents corporels » a diminué de 91% selon une estimation de l’UGC-Que Choisir réalisée à partir du baromètre mars 2020 de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière. Une baisse des sinistres qui pourrait générer entre 1,4 et 2,3 milliards d’euros d’économies pour les assureurs selon les calculs de l’association de consommateurs, basés sur trois scénarios de reprise du trafic. Le scénario médian, qui table sur une reprise du trafic à la mi-juillet, prévoit ainsi une économie de 1,8 milliard.

Assurance Auto : profiter de notre comparateur pour effectuer un devis gratuit

« Face à la crise budgétaire à laquelle les ménages sont confrontés, l’UFC-Que Choisir demande publiquement au Ministre de l’Économie et des Finances d’imposer aux assureurs automobiles de rétrocéder leurs économies liées au confinement par une baisse des primes permettant de conforter le budget des ménages « , écrit l’association lundi 27 avril. En se basant sur son scénario médian, l’association appelle à une réduction de 2,2 milliards d’euros des cotisations, soit une baisse de 50 euros par automobile et de 29 euros par moto . « Cette démarche est pleinement légitime puisque la loi prévoit que les assurés peuvent obtenir une réduction du montant de leur prime en cas de diminution du risque au cours de leur contrat », souligne l’UFC-Que Choisir.

L’association conseille en outre aux Français d’agir de leur côté et d’envoyer un courier aux assureurs pour demander une diminution de leurs cotisations. Une lettre-type est disponible sur le site de l’UFC-Que Choisir

Trois mutuelles, la Maif, la Matmut et la Macif, ont déjà fait bénéficier leurs adhérents des économies réalisées par la diminution des accidents (remboursement partiel des cotisations, gel des primes…) 

Source: quechoisir.org