Assurance auto – les mutuelles pas encore prêtes à rembourser les cotisations, malgré la diminution des accidents

Diminution drastique du trafic routier, et mécaniquement des accidents. Depuis trois semaines, et le début du confinement, le nombre de sinistres automobiles a baissé de près de 80% par rapport à une année dite « normale », selon la Maif. Partant de ce constat, le groupe niortais a annoncé qu’il “prend part à l’effort de solidarité collectif par un geste très fort ». Ainsi, les 2,8 millions de sociétaires récupéreront 100 millions d’euros de cotisations, soit une somme proche du résultat net du groupe en 2018. L’enveloppe représente in fine 50 euros par véhicule assuré, selon le porte-parole de la Maif. Si cette dernière invite les sociétaires à reverser cette somme aux établissements hospitaliers ou de recherche, les sociétaires auront également le droit de garder cet argent.

L’initiative, pour l’instant unique sur le marché de l’assurance, peut-elle être le premier domino d’un mouvement général des autres mutualistes ? Pour l’instant non. Contactés par Capital, les principaux acteurs du marché se montrent pour le moins prudents. “Il est un peu prématuré de donner des estimations sur l’impact du confinement sur la sinistralité auto, assure un porte-parole de la Matmut. Néanmoins d’autres actions concrètes sont actuellement à l’étude, pour soutenir nos sociétaires, elles seront soumises sous peu à la validation des Conseils d’administration.” Une solution pourrait passer par la Commission d’Action Mutualiste, qui alloue des aides exceptionnelles aux sociétaires, tout au long de l’année.

Le groupe rappelle cependant que, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, il a abondé le Fonds de solidarité mis en place par le gouvernement, a fourni masques et gels hydroalcooliques à certains Ehpad, et aidé financièrement la Fondation Charles Nicolle, située à Rouen (siège du groupe).

>> Notre service – Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Auto

A la Macif, société d’assurance qui détenait le plus de contrats auto en 2018, certaines mesures d’accompagnement des sociétaires ont été annoncées. Parmi elles, le versement de 5,2 millions d’euros dans le cadre du Fonds de Solidarité et du Fonds d’Action Sociale de la Macif, un dispositif destiné à “venir en aide à ses sociétaires et adhérents en difficulté”, ainsi que 6 millions d’euros dans le cadre de la Prestation Solidarité Chômage Macif, “dispositif unique parmi les assureurs”.

Pas de remboursement, mais des dons aux hôpitaux et au fonds de solidarité

En revanche, rien n’a été annoncé pour le remboursement des cotisations auto. Le groupe niortais justifie également la situation par “l’inconnue” que représente la durée de confinement. “Nous avons besoin de plus de recul pour analyser toutes les conséquences de la situation et voir comment renforcer et adapter nos dispositifs au bénéfice de nos sociétaires”, justifie la porte-parole du groupe. L’occasion pour la mutuelle de rappeler qu’elle a aussi mobilisé 20 millions d’euros la semaine dernière à l’AP-HP, le fonds de soutien du gouvernement ainsi qu’à des associations sociales (Secours populaire, Restos du coeur, Samusocial).

D’autres se font encore plus discrets, comme Groupama, passée au statut de mutuelle depuis 2018. Interrogé par Capital, l’organisme “ne souhaite pas donner suite” à nos demandes. Sollicité par notre rédaction, le groupe Covéa, GMF, MMA, Maaf -, n’a pour l’instant pas répondu à nos sollicitations.

Source: capital.fr/votre-argent/